NITEN-ICHI ryu


Depuis janvier 2007, M. Masato MATSUURA nous rends visite une fois par mois pour nous enseigner le style des deux sabres du célèbre Miyamoto Musashi.

On raconte que la force physique de Musashi lui permettait de brandir deux sabres, une chose impossible pour un homme ordinaire. Mais le secret réside dans le relâchement des muscles, qui influe une grande force. On n'utilise pas la simple force musculaire, mais l'aide des forces de la terre et du ciel, autrement dit la gravité et sa contrepartie. Afin d'accomplir cela, il est nécessaire d'abandonner l'ego et de lâcher les tensions du bras et des épaules.
 

IAIDO


Les Bushi (guerriers japonais, aussi appelés Samouraï) avaient remarqué que lors d'attaques imprévues, c'est la rapidité avec laquelle on dégainait le sabre et on enchaînait une contre-attaque, qui permettait d'acquérir un avantage fondamental dans le combat. C'est de cette observation qu'est né le laïdo.
Le laïdo (ou Iaï) regroupe un ensemble de techniques d'escrime au sabre Japonais (katana) qui consistent à dégainer puis à couper l'adversaire, dans le même mouvement continu.


La Précision, à travers la perfection du Katana, fruit d'un travail de plusieurs siècles pour parvenir enfin à la forme parfaite. La précision encore, à travers le travail sans cesse renouvelé du pratiquant qui tend tel un peintre vers un objectif inaccessible : le geste parfait. L'efficacité, dans la transformation qu'il opère sur le pratiquant assidu, alchimie subtile de l'effort et de la pratique, qui le régénère et l'enrichit.
Tel l'incessant polissage du galet par la mer, la répétition du geste s'attache à supprimer "inutile, l'aspérité, le défaut. Travailler le laïdo, c'est rechercher le zéro-défaut, la qualité totale. La beauté surgit d'elle-même de cette inlassable quête du mieux.

Extrait du site du CNKDR - www.cnkendo-dr.com

 

LES DEUX SPIRALES


Masato MATSUURA

Né en 1965 au Japon, à Takarazuka, dans la préfecture de Hyogo. Masato Mastuura a été apprenti (ushi dechi) de théatre Nô sous la direction de feu Tetsunojo Kanze. Depuis 1992, tout en continuant le Nô, il participe à des spectacles de théatre classique et moderne. Il a étudié les arts martiaux, notamment le sabre et le iaï, et a pratiqué le Daitoryu aïkijyujitsu. Ses recherches actuelles tendent à réunir l'Aïki (l'essence des arts martiaux japonais) tant dans le sabre que dans l'expression corporelle du théatre. Il donne régulièrement des stages de théatre Nô et de l'art de l'épée.

école SAYU - Association les deux spirales



VIDEO

Niten-Ichi-ryu Kenjutsu Nito-no-kata

par Sugihara Iwao Shihan et Miyagawa Morito



The Art of the Japanse Sword by Empty Mind films



 

YURAI JIN’SEI ryu Association loi 1901 N° W603000900 - Code APE 9312Z - N° Siret : 5012927000001

N° affiliation FFJDA NO 24 60 041 3


l'ensembles des images et des textes de ce site sont protégées par les droits d'auteurs.

Si vous souhaitez utiliser des documents présents sur ce site dans un cadre non commercial, les titulaires des droits de propriété intellectuelle portant sur les images et textes qu'il contient,

accordent l'autorisation de leur utilisation, sous réserve bien entendu du respect du droit moral des auteurs, et du respect de l'esprit initial.

Pour les photos, merci de citer les références ci-après.
Copyright © 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 Eric MALASSIS. Tous droits réservés.

© 2004-2016 eMU Contact


News Infos  Quoi de 9  Kendo  IaidoPhotosCulture Japon Contact

iaïdo - kenjutsu

l’art de dégainer/couper avec le sabre japonais

IAIDO SEI no IKI


Nous pratiquons le “Seï no Iki ryu” enseigné par Dominique BALTA. Notre pratique est inspirée des enseignements des écoles Muso Shinden, Oku iaï, Katori Shinto et Omori, que Dominique BALTA a reçu lors de passage de nombreux senseï japonais chez Maître NORO à Paris.

Nous tentons de retransmettre cet enseignement avec sincérité et dans le respect des principes de l'enseignement traditionnel. La pratique se fait au sabre japonais (katana) ou avec une réplique (iaito) pour les kata, et au sabre en bois (Boken) pour les kumi-tachi. La recherche et le dépassement de soi-même sont les premiers principes qui permettent d'avancer dans la pratique. De nombreuses années de pratique assidues sont nécessaires pour entrevoir des résultats. Mais au delà des mots c'est de la pratique qu'il faut..
 

KENJUTSU


Le kenjutsu, littéralement “technique du sabre” est l'art du sabre des samouraï. Il est l’ancêtre du Kendo. Il appartient aux anciens arts martiaux japonais et entre dans la catégorie des bujutsu, techniques guerrières du Japon féodal. Il vient des anciennes écoles de sabre ou koryu.



On pratique le kenjutsu sans protections même si parfois on trouve des protections de main ou de tête. L'entraînement se fait à deux ou à plusieurs avec un bokken ou un shoto. Au niveau le plus élevé, il est exécuté avec un katana ou un wakizashi.